FRANCE

"La Provence est un songe. Je la sens vivre autour de moi, profonde, mystérieuse, solaire. C’est la lumière qui m’a toujours attiré; mes yeux n’y voient presque rien. Je ne suis heureux que dehors, sur les chemins et dans les arbres. J’aime tous les ciels et toutes les saisons.

Je l’entends respirer comme j’entends mon cœur au milieu de la nuit. Et quand je ferme les yeux, je l’entends encore mieux. La Provence est comme ma vie, je ne la comprends qu’en marchant. Et ainsi jusqu’au soir, je laisse les heures emporter ma vie et mes songes. Je marche sur cette terre brûlée vers l’ombre violette des collines et des clochers de cuivre. J’aime quand le vent soulève comme une robe l’eau des fontaines. J’aime la plainte d’un volet qui s’entrouvre à 6 heures du soir en été sur un espoir de fraîcheur. Je sais qu’inlassablement je marche vers mon enfance, vers le pays de ma mère."

René Fregni (introduction du livre Empreintes : 1997)